Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue dans mon univers : celui de la lecture. Pas un jour sans livre, que cette lecture soit plaisir ou outil de travail. Partager ce plaisir, aider à l'accès à la lecture est le but de ce blog. Passer un livre, passer des idées, passer l'envie de lire .... " J'aime à croire qu'on lit pour ne plus se sentir aussi seul, pour prendre conscience que quelqu'un est déjà passé par là et a eu les mêmes pensées , les mêmes réactions , quelqu'un qui a affronté les mêmes dilemmes, doutes et regrets que vous. " La symphonie des hasards , Livre 2 Douglas Kennedy

Le rire du cyclope Bernard Weber

La quête de la BQT la blague qui tue, voilà le fil conducteur de ce roman.

Lucrèce Nemrod, journaliste au Guetteur moderne doute de la mort naturelle de Darius le grand comique de l"époque et enquête. Elle entraine avec elle, bien malgré lui Isidore Katzenberg, un personnage misanthrope.

A deux ils vont remonter aux origines de la vie de Darius et aux origines du rire.

 

Ce roman se compose donc de 2 récits entrecoupés par des balgues multiples et variées, 2 récits dont l'un est celui du roman policier, l'autre l'évolution du rire, quasiment un cours sur les origines du rire, les statuts du rire seon les époques, les grands comiques ( Aristophane, Molière, Beaumarchais ....j'en passe !)

 

 Les personnages s'interrogent donc sur le rire :

sa finalité, ses techniques (ils suivent d'ailleurs une formation accélérée ), ses différentes formes.

Le plus étant de répondre à cette question :

 

                                                                      Peut on mourir de rire ?

 

 

 

        " Je n'aime pas l'humour. Je n'aime pas les blagues. Je crois que cette activité inutille a été créée pour masquer le désespoir qui est la condition naturelle de l'homme. ...

Et c'est précisement parce que l'humour existe que l'homme supporte cette condition indigne. Sinon il se révolterait."

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article