Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue dans mon univers : celui de la lecture. Pas un jour sans livre, que cette lecture soit plaisir ou outil de travail. Partager ce plaisir, aider à l'accès à la lecture est le but de ce blog. Passer un livre, passer des idées, passer l'envie de lire .... " J'aime à croire qu'on lit pour ne plus se sentir aussi seul, pour prendre conscience que quelqu'un est déjà passé par là et a eu les mêmes pensées , les mêmes réactions , quelqu'un qui a affronté les mêmes dilemmes, doutes et regrets que vous. " La symphonie des hasards , Livre 2 Douglas Kennedy

Le désamour Antonia Kerr

1er roman du cercle de lecture qui échoue dans mes mains : Le désamour...

 

Le titre ne m'attire pas tant que ça. Il me rend déja triste.

Et c'est exactement ce que le texte traduit comme émotion : la tristesse et ...la lassitude.

 

le-desamour-337528-250-400.jpg

 

Voici la 4ème couverture : 

      "Je la regardais en pensant au moment où elle ne serait plus là, et lorsqu’elle était tout près de moi, j’étais incapable de me réjouir, anticipant déjà son prochain départ. Elle me brisait le cœur quand elle marchait, quand elle riait, elle me brisait le cœur au moindre mouvement, à la moindre expression, et il me semblait sentir la terre trembler chaque fois qu’elle passait la porte d’entrée. Lorsqu’une femme pèse plus lourd dans votre cœur que tous les éléphants d’Afrique, la peur devient une affaire de chaque instant et même une seconde nature. Dès qu’elle sortait, je pensais aux chiffres : trois milliards et demi d’hommes sur terre. Trois milliards et demi, ce n'était pas raisonnable.»

  Glenn, écrivain new-yorkais vieillissant, vit une relation amoureuse intense avec Laura, qui a une vingtaine d’années. Glenn croit lire dans les attitudes mystérieuses de la jeune fille et dans ses disparitions fréquentes des signes de son désamour. Une période tourmentée commence…

Trouvailles drolatiques, comparaisons inattendues, finesse des notations psychologiques : la description des efforts des deux amants pour vivre pleinement un amour que l’écart d’âge rend si fragile forme une chronique pétillante et grave."

   Que de louanges et de vocabulaire laudatif pour cet écrit  qui ne trouve pas grâce à mes yeux.

Certes l'écriture est agréable mais le propos larmoyant, ou angoissant :

on assiste à la narration d'un homme d'un certain age qui file un amour quasi parfait avec une jeune femme et qui doute de cette réalité des choses. Le bonheur semble là et il le remet tout le temps en question, s'imaginant maintes tromperies, et mensonges.

La longue plainte d'un homme qui détruit sa relation...

 

 Je m'émerveille tout de même qu'un tel livre ait été écrit par une femme et de surcroît jeune. Une sorte de chiasme entre les couples : auteur-personnage et personnage masculin-personnage féminin.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Il a l'air sympa, je note !
Répondre
P
<br /> <br /> Je suis contente de pouvoir donner des idées de lecture. Par contre, autant te prévenir, une amie l'a lu aussi, et l'a<br /> trouvé "égocentrique"...<br /> <br /> <br /> <br />