Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue dans mon univers : celui de la lecture. Pas un jour sans livre, que cette lecture soit plaisir ou outil de travail. Partager ce plaisir, aider à l'accès à la lecture est le but de ce blog. Passer un livre, passer des idées, passer l'envie de lire .... " J'aime à croire qu'on lit pour ne plus se sentir aussi seul, pour prendre conscience que quelqu'un est déjà passé par là et a eu les mêmes pensées , les mêmes réactions , quelqu'un qui a affronté les mêmes dilemmes, doutes et regrets que vous. " La symphonie des hasards , Livre 2 Douglas Kennedy

L'origine de la violence Fabrice Humbert

   Ouvrage en deux parties, assez différentes : un récit et un essai, et  d'inégal intéret aussi.

 

Le récit est passionnant :

Lors d'un voyage scolaire en Allemagne, un professeur découvre au camp de Buchenwald la photographie d'un détenu dont la ressemblance avec son propre père, Adrien le stupéfie.

Rentré en France, il ne peut s'empêchere d'enquêter d'autant qu'il sent une réticence chez son père.

Cette recherche va bouleverser sa vie : il découvre ainsi que le détenu David Wagner est son véritable grand-père, et que son père est donc un "bâtard" dans la famille Fabre. Ce qui explique d'ailleurs  l'exclusion de son père au sein de cette famille.

Il met en lumière peu à peu la vie de cette famille Wagner, la branche cachée. Destin croisé de deux familles, deux générations. Lorsque l'ambitieux David Wagner rencontre le riche Marcel Fabre et sa femme Virginie, le destin s'en mêle et lla liaison entre David et Virginie engendrera de terribles conséquences.

On retrouve ainis ce détenu et la vie qu'il mena dans le camp.

 

 

  Le prof se rend compte qu'on ne se débarsse pas si facilement du passé !

Lorsqu'on remonte à l'origine de la violence, c'est sa propore violence qu'on finit par rencontrer.

 

Ce livre aurait trés bien pu s'intégrer dans l'étude du thème Génération(s).

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article