Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue dans mon univers : celui de la lecture. Pas un jour sans livre, que cette lecture soit plaisir ou outil de travail. Partager ce plaisir, aider à l'accès à la lecture est le but de ce blog. Passer un livre, passer des idées, passer l'envie de lire .... " J'aime à croire qu'on lit pour ne plus se sentir aussi seul, pour prendre conscience que quelqu'un est déjà passé par là et a eu les mêmes pensées , les mêmes réactions , quelqu'un qui a affronté les mêmes dilemmes, doutes et regrets que vous. " La symphonie des hasards , Livre 2 Douglas Kennedy

Kafka sur le rivage Haruki Murakami

                  C'est  vraisemblablement en compagnie de Kafka et de Nakata que je vais finir l'année 2013  !

638 pages dans l'édition 10-18 ne se lisent pas en quelques heures....

 

                 Hruki Murakani nous propose :

" Kafka Tamura, quinze ans, s'enfuit de sa maison de Tokyo pour échapper à la terrible prophétie que son père a prononcée contre lui. De l'autre côté de l'archipel, Nakata, un vieil homme amnésique décide lui aussi de prendre la route. Leurs deux destinées s'entremêlent pour devenir le miroir l'une de l'autre tandis que, sur leur chemin, la réalité bruisse d'un murmure enchanteur. "

 

  Je n'arrive pas à décrocher de cet univers onirique, de ces destins croisés.

 

  « Tu es assis au bord du monde,

et moi dans un cratère éteint.
Debout dans l’ombre de la porte,
il y a des mots qui ont perdu leurs lettres.

La lune éclaire un lézard endormi,
des petits poissons tombent du ciel.
Derrière la fenêtre il y a des soldats
résolus à mourir.

Kafka est au bord de la mer
assis sur un transat.
Il pense au pendule qui met le monde en
mouvement.

Quand le cercle du cœur se referme,
l’ombre du Sphinx immobile se transforme en
couteau
qui transperce les rêves.

Les doigts de la jeune noyée
cherchait la pierre de l’entrée
Elle soulève le bord de sa robe d’azur
et regarde Kafka sur le rivage. »

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article