Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue dans mon univers : celui de la lecture. Pas un jour sans livre, que cette lecture soit plaisir ou outil de travail. Partager ce plaisir, aider à l'accès à la lecture est le but de ce blog. Passer un livre, passer des idées, passer l'envie de lire .... " J'aime à croire qu'on lit pour ne plus se sentir aussi seul, pour prendre conscience que quelqu'un est déjà passé par là et a eu les mêmes pensées , les mêmes réactions , quelqu'un qui a affronté les mêmes dilemmes, doutes et regrets que vous. " La symphonie des hasards , Livre 2 Douglas Kennedy

Nom Constance Debré Flammarion

Nom                                         Constance Debré                                                 Flammarion
Nom                                         Constance Debré                                                 Flammarion

                                                                 4ème de couverture 

"J'ai un programme politique. Je suis pour la suppression de l'héritage, de l'obligation alimentaire entre ascendants et descendants, je suis pour la suppression de l'autorité parentale, je suis pour l'abolition du mariage, je suis pour que les enfants soient éloignés de leurs parents au plus jeune âge, je suis pour l'abolition de la filiation, je suis pour l'abolition du nom de famille, je suis contre la tutelle, la minorité, je suis contre le patrimoine, je suis contre le domicile, la nationalité, je suis pour la suppression de l'état civil, je suis pour la suppression de la famille, je suis pour la suppression de l'enfance aussi si on peut."

                                                                                           Mon avis 

  Un cri du coeur qui livre une douleur de vivre dans cette société, dans ce pays. Le langage est cru, violent et m'a heurtée puis entrainée dès le début. Le projet de vie m'a interrogé et j'ai eu hâte de comprendre l'enchainement des faits autobiographiques menant à cette prise de position et ce choix de vie radicale, qui en lui même pose quelques questions concrètes. J'adhère à certaines vues et je comprends le refus des conventions et ce rejet de ce fonctionnement social ....cependant je trouve vraiment que l'auteure se base sur une façon de voir complexe et ambigüe. Crier sa haine dans ce récit, haine de la société, de la France, de sa famille, de son nom dans un roman signé de son prénom et nom de famille, relativement vendeur (elle ne l'ignore pas) dans cette société de l'apparat et de consommation, de même profiter dans sa vie de personnes qui, elles acceptent les conditions et le fonctionnement de vie de la société titille mon esprit. Vouloir profiter de sa vie et porter en étendard sa liberté individuelle est un bel acte philosophique mais à mon sens égoïste, voire narcissique. Ce récit m'a tellement remué que je ne peux m'empêcher de juger, de critiquer avec mes ressentis. (malgré ce que l'auteure pense des émotions...)

    J'ai surtout compris que l'auteure explique surtout sa frustration de ne pas pouvoir se construire soi, sa véritable identité au profit d'une construction sociale, sociétale, familiale...cet individu se refuse à être enfermé dans un ensemble, dans un critère, dans ce qu'elle nomme "la vie lamentable". Cette revendication extrémiste d'un choix de vie radicale est explicitée par le récit autobiographique poignant. C'est un véritable sacerdoce pour elle :

"  Si je vis comme je vis, si j'écris ce que j'écris, c'est parce que à un moment, quelqu'un doit faire ce que je fais ..."

C'est un roman déchirant, percutant voire dérangeant pour certains. 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article