Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue dans mon univers : celui de la lecture. Pas un jour sans livre, que cette lecture soit plaisir ou outil de travail. Partager ce plaisir, aider à l'accès à la lecture est le but de ce blog. Passer un livre, passer des idées, passer l'envie de lire .... " J'aime à croire qu'on lit pour ne plus se sentir aussi seul, pour prendre conscience que quelqu'un est déjà passé par là et a eu les mêmes pensées , les mêmes réactions , quelqu'un qui a affronté les mêmes dilemmes, doutes et regrets que vous. " La symphonie des hasards , Livre 2 Douglas Kennedy

Le parfum des cendres Marie Mangez Lu par Sophie Frison Audiolib

#LeParfumdescendres #NetGalleyFrance

#LeParfumdescendres #NetGalleyFrance

 

 

                                                     Résumé                 #LeParfumdescendres #NetGalleyFrance                       

Les parfums sont toute la vie de Sylvain Bragonard. Il a le don de cerner n'importe quelle personnalité grâce à de simples senteurs, qu'elles soient vives ou délicates, subtiles ou entêtantes. Tout le monde y passe, même les morts dont il s'occupe tous les jours dans son métier d'embaumeur.

Cette manière insolite de dresser des portraits stupéfie Alice, une jeune thésarde qui s'intéresse à son étrange profession. Pour elle, Sylvain lui-même est une véritable énigme : bourru, taiseux, il semble plus à l'aise avec les morts qu'avec les vivants. Elle sent qu'il cache quelque chose et cette curieuse impénitente veut percer le mystère.

Doucement, elle va l'apprivoiser, partager avec lui sa passion pour la musique, et comprendre ce qu'il cache depuis quinze ans.

Dans ce premier roman plein de malice, Marie Mangez déploie une écriture vive et sensible qui déjoue les codes de la rencontre amoureuse.

                                         Un bon moment passé à l'écoute de ce roman plein de poésie. 

J'ai découvert et sollicité le texte par hasard, le titre m'a interrogé et j'ai plongé dans l'écoute, emportée par la voix agréable et profonde de Sophie Frison et par cette lecture apaisante . 

D'abord surprise par l'immersion dans l'univers de la mort avec l'évocation du métier de thanatopracteur, je suis entré dans l'univers de Sylvain, un thanatopracteur mutique et la narration que fait Alice de ce métier, une thésarde en observation dans le milieu funéraire, m'a envouté.  Que de sens en éveil dans ces descriptions ! Que de joliesses pour réparer les défunts. Ce roman transforme le laid, les cadavres, la mort en beauté, en poésie.

Le roman s'inspire explicitement du roman de Süsking, Le parfum; beaucoup de références, de jeux de mots, de sons, des comparaisons sont notés explicitement, sans honte. Sylvain Bragonard a pour surnom Grenouille donné par sa soeur par rapport à sa capacité olfactive, son don d'accueillir et de recueillir les odeurs qui l'environnent. Avis aux lecteurs de reconnaître le texte inspirant. 

Seul bémol Sylvain le thanatopracteur vit parmi ses morts, avec ses défunts, il n'a plus de vie. Sa rencontre avec Alice cette trentenaire bavarde et originale, son opposé, vivante et abreuvée de musique, va changer le chemin triste de sa vie... C'est l'éloge des sens en tout cas celui de l'odorat et de l'ouïe et surtout l'éloge de la vie. Le personnage d'Alice amène vraiment un vent de folie !

Un point faible à mes yeux sur ce premier roman est justement le manque de surprise : dès le 3ème chapitre, on sent poindre l'ambiance du texte, l'intérêt du personnage, et on devine l'orientation du récit et son genre... Même si un secret reste bien conservé...

Un roman tout en joliesse et en poésie... Que de vocabulaire et de beauté dans la description des odeurs ! 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article