Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue dans mon univers : celui de la lecture. Pas un jour sans livre, que cette lecture soit plaisir ou outil de travail. Partager ce plaisir, aider à l'accès à la lecture est le but de ce blog. Passer un livre, passer des idées, passer l'envie de lire .... " J'aime à croire qu'on lit pour ne plus se sentir aussi seul, pour prendre conscience que quelqu'un est déjà passé par là et a eu les mêmes pensées , les mêmes réactions , quelqu'un qui a affronté les mêmes dilemmes, doutes et regrets que vous. " La symphonie des hasards , Livre 2 Douglas Kennedy

Et si la vie n'était qu'un début ? Jean Testanière Edition XO

 #Etsilavienétaitquundébut #NetGalleyFrance  #Etsilavienétaitquundébut #NetGalleyFrance

#Etsilavienétaitquundébut #NetGalleyFrance

Résumé                                            #Etsilavienétaitquundébut #NetGalleyFrance                                            Enfant, Jean est déjà différent des autres. Est-ce dû à la mort précoce de son père ou à son caractère sans doute plus sensible et rêveur ?

En 6e, au collège, il sidère ses camarades en leur racontant des scènes qu’ils vivent quelques instants plus tard. Au fil des années, Jean devient de plus en plus clairvoyant, devinant secrets et non-dits.

Puis des voix commencent à lui parler. Celles des morts qui ne cesseront de l’interpeller. Il décide alors d’être un passeur entre notre monde et celui des esprits pour venir en aide aux vivants. Jamais il n’en fera un métier et restera toujours digne de ceux qu’il appelle les docteurs du ciel.

Nombreuses sont les personnes qui viennent chercher des réponses auprès de lui. Certaines très connues, d’autres simples anonymes. Toutes sont impressionnées par ses dons de voyance et de guérisseur. À ses côtés, même les plus sceptiques se mettent à croire en un au-delà.Car Jean Testanière nous apporte une réponse consolatrice à une question fondamentale : la vie terrestre n’est qu’un début.

                                 témoignage vertigineux et délibérément optimiste

                                Un récit écrit avec la collaboration d’Aurélie Fredy

  Un titre attirant qui ne peut qu'attiser la curiosité car les hommes et les femmes se posent au moins une fois dans leur vie cette question. Et si la vie n'était qu'un début ? 

Le récit de Jean Testanière tente de donner un début de réponse voire une réponse totale car sa vie est l'illustration de ce postulat. Ce récit autobiographique est la preuve que cette hypothèse est possible. Pour lui et pour ceux qui ont la chance de le connaître, de l'avoir rencontré et d'avoir pu goûter un peu à cette réalité. 

C'est au cours de sa vie que Jean découvre peu à peu ses dons, qui lui apparaissent tout d'abord comme des obstacles, auxquels il ne comprend rien; qui le suivent comme un marqueur d'une différence difficile à gérer pour un jeune . Les évènements et le temps vont l'aider à accepter sa capacité, celle d'avoir accès à un monde invisible. 

Lui même nous raconte les faits qui lui sont arrivés et les étapes qui lui donnent un peu plus de croyance et de confiance.  De simples prophéties, à la possibilité de sentir l'avenir, d'écouter puis de voir les défunts, le don de guérir ...autant de faits fantastiques au sens premier du terme - irruption de l'irréel dans le réel et le doute- Il est intéressant voire passionnant de lire ces anecdotes de rencontres ou de moments quasi magiques. J'ai apprécié aussi les 4 derniers chapitres qui donnent la voix cette fois ci à des personnes, d'ailleurs publiques pour la majorité, qui témoignent de leur expériences vécues avec Jean Testanière. 

C'est un récit optimiste pour tous ceux qui croient ou espèrent cette non-fin, cette autre vie, mais aussi pour les gens différents. La différence ressentie trés jeune n'est pas forcément négative ici bien au contraire, le différent est presque un élu, bien que Jean Testanière, humble et modeste, s'en défende, c'est comme ça que je le considère. 

Bien sûr pour lire cet ouvrage, il faut déjà être engagé dans un questionnement voire y croire. A partir de là, cette lecture fut pour moi relativement agréable (un petit bémol sur la longueur des explications de ses études ) et me fait regretter de ne pas rencontrer ce monsieur. J'aurais bien des questions à lui poser.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article