Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue dans mon univers : celui de la lecture. Pas un jour sans livre, que cette lecture soit plaisir ou outil de travail. Partager ce plaisir, aider à l'accès à la lecture est le but de ce blog. Passer un livre, passer des idées, passer l'envie de lire .... " J'aime à croire qu'on lit pour ne plus se sentir aussi seul, pour prendre conscience que quelqu'un est déjà passé par là et a eu les mêmes pensées , les mêmes réactions , quelqu'un qui a affronté les mêmes dilemmes, doutes et regrets que vous. " La symphonie des hasards , Livre 2 Douglas Kennedy

Corps et âme Franck Conroy Folio

édition 1993  Body and soul

édition 1993 Body and soul

Résumé

A New York, dans les années quarante, un enfant regarde, à travers les barreaux du soupirail où il est enfermé, les chaussures des passants qui marchent sur le trottoir. Pauvre, sans autre protection que celle d'une mère excentrique, Claude Rawlings semble destiné à demeurer spectateur d'un monde inaccessible. Mais dans la chambre du fond, enseveli sous une montagne de vieux papiers, se trouve un petit piano désaccordé. En déchiffrant les secrets de son clavier, Claude va se découvrir lui-même : il est musicien. Ce livre est l'histoire d'un homme dont la vie est transfigurée par un don. Son voyage, à l'extrémité d'une route jalonnée de mille rencontres, amitiés, amours romantiques, le conduira dans les salons des riches et des puissants, jusqu'à Carnegie Hall...

 

La musique, évidemment, est au centre du livre - musique classique, grave et morale, mais aussi le jazz, dont le rythme très contemporain fait entendre sa pulsation irrésistible d'un bout à l'autre du roman. Autour d'elle, en une vaste fresque foisonnante, Frank Conroy brosse le tableau fascinant, drôle, pittoresque et parfois cruel d'un New York en pleine mutation.

Un récit d'apprentissage passionnant : Claude va grandir avec la musique, un monde exigent grâce à Weisfeld, un marchand d'instruments de musique qui va le prendre sous son aile, en faire un fils spirituel et l'aider à se transformer en musicien virtuose, en enfant prodige comme le souligne le sous-titre.

" Mais ne pensez-vous pas qu'il soit quasi impossible d'écrire directement sur la musique ? Elle ne se prête pas aux mots. Je veux dire, tout ce que l'on peut faire, c'est tourné autour, en quelque sorte." s'interroge Claude. Et c'est le centre même du roman, son but : écrire sur la musique et Frank Conroy y parvient magnifiquement. Dans ce roman Claude aborde tous les aspects de la musique : la passion, l'art mais aussi la technique ou plutôt les techniques et le travail acharné pour devenir un bon musicien. Claude ce gamin chétif, solitaire va devoir se transformer physiquement car jouer du piano demande agilité, dextérité, endurance et force et intellectuellement car la musique peut et chez Claude nécessite des sentiments. Certains musiciens n'y voient que technique et travail ainsi le jeune Peter forcé par sa famille de jouer n'y prendra jamais plaisir, là où Claude et la majorité des musiciens qu'il rencontre y voit passion, émotions, voire couleurs. Claude est imprégné de la musique, d'ailleurs elle le transcende : "-Alors, c'est au delà du corps ...,souffla Claude. - Absolument . "  (seul un musicien peut comprendre). Il la jouera mais aussi en écrira, l' entendant dans sa tête, piano et orchestre, il accompagnera ses lectures dont il s'inspirera de ses musiques. Il deviendra un musicien reconnu qui fera des tournées à l'étranger : Paris, Londres.. Les rencontres qu'il fera de musiciens passionnés et en vue, grâce à Monsieur Weisfeld lui ouvriront ce monde fermé, lui permettront de gagner des bourses afin de faire des études dans de grandes écoles et d'étudier encore et encore la musique. La lecture de ce roman permet aux lecteurs d'appréhender la musique et d'apprendre des choses : sur la tonalité par exemple :"La tonalité était une chose naturelle, vivante, le moyen d'exprimer une quantité infinie d'émotions variées." , sur le dodécaphonisme ...et autres. 

Avec Claude, le lecteur rencontre des tas d'artistes de toutes conditions, de tous styles, de toute conception. Mais ceux qui les réunit c'est l'amour de la musique : se croisent ainsi des passionnés comme le prof Satterthwaite défenseur de la musique sérielle, la musique nouveau style. (P.257-258), on y découvre des conceptions différentes : Schönberg, Frescobaldi ... Et surtout on écoute différents styles de musique, du classique mais du jazz avec les plus grands dont Art Tatum  !

Ce roman déroule donc la vie d'un musicien né. Un pavé (683 pages chez Folio) certes mais je n'ai pas vu les pages et le temps filer. Franck Connor un virtuose du roman.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article