Les oracles de Teresa                                   Cecconi Arianna                                  La Belle Etoile
Les oracles de Teresa                                   Cecconi Arianna                                  La Belle Etoile

 

                                                 Page 100 des Explorateurs de la rentrée 2021

Quatre femmes autour de Teresa, la Mamée qui depuis 10 ans, muette et inerte, transformée en statue antique, ne vit plus réellement dans ce monde; l'aïeule qui va mourir "c'est une question d'heures". Un temps d'attente pour se retrouver dans la maison familiale, pour se souvenir, pour rêver, pour se trouver et se re-construire. C'est ce que font ses filles, Irene et Flora, sa petite fille Nina, leur cousine Rusi et Pilar, l'aide-amie...Et comment attend-on la mort ? Avec des histoires de femmes, de famille, de destin...avec des récits de vie comme je les aime : secrets, non-dits, doux et amers.

 

Avis après lecture : 

  Teresa, personnage éponyme est la Mamée de la maison du Figuier, l'aïeule d'une famille de filles. Rusi, sa cousine, Pilar son aide et amie Péruvienne veillent sur elle depuis qu'elle a cessé de parler et de marcher. 10 ans que tout s'organise autour de son lit médicalisé installé dans le salon. Elle vit ses derniers jours et réunit autour d'elle ses filles, Flora et Irene, sa petite fille Nina. Les "Kumpi" petite fille et grand-mère en péruvien sont complices. C'est donc naturellement la petite fille qui raconte ces quelques jours et nuits de huis clos, cette attente de la mort pendant laquelle remontent au grand jour les souvenirs.

Le roman relate un moment intime et pourtant universel d'une famille : une veillée funèbre. Dans cette période particulière d'avant la mort, la nostalgie, le chagrin mais aussi la joie s'alternent chez les personnages. L'atmosphère de cette veillée est particulière et surtout active : c'est le temps des confessions et des confidences. Sorcière ou magicienne, malgré sa situation, Teresa envoie des signes à celles qui la veillent. Et comme les gris-gris accrochés aux barreaux de son lit tels autant d'ex-voto,  les objets, le vent prennent vie et participent de cette ambiance mystérieuse, ésotérique qui enveloppe les femmes. Des objets, symboles du passé réapparaissent et changent de mains, se transmettent de femme à femme. La nature même participe de mystère : le vent, les papillons, les feuilles du figuier... Cette atmosphère quasi magique m'a envoûtée. D'autant que ces signes lèvent le coin d'un secret, dénouent les situations, libèrent les femmes de leurs peurs : peur de vivre pour soi même. Chacune des femmes se confronte à sa relation avec Teresa et avec les autres. Chacune évoque un secret ressorti d'outre-tombe, de ce long moment de silence imposé par la Mamée. 

Dans ce roman, il est question de la mort, de l'âme par le biais de prêtresses : Rusi, fervente chrétienne et Pilar, croyante Péruvienne, décryptent pour les profanes les us et coutumes du passage vers la mort. Mais l'âme de Teresa en explorant son passé et ses peurs permet d'évoquer la vie et surtout l'amour. Teresa a eu une vie difficile : mariée à Antonio, un taiseux, un mariage sans amour apparent aux yeux des autres, un secret à garder pour soi. Sa trajectoire devient un modèle à suivre ou à éviter pour les femmes de sa famille et oriente leur destin. Malgré la gravité du moment, le roman allie l'émotion, gravité mais aussi de l'humour. Pilar se révèle avec ses réflexions et références à son pays d'origine un personnage atypique, qui amène un regard original. Un personnage auquel on s'attache. 

Le roman est un assemblage passionnant d'histoires personnelles de toutes ces femmes réunies autour de Teresa, d'aveux, de confessions de secrets omis, cachés enfin déterrés qui ouvrent la perspective d'un avenir individuel pour chacune, d'un retour aux sources de la vérité. "L'histoire se recoud toute seule, c'est comme un tissu, l'histoire." C'est un enchevêtrement savant de destins que j'ai aimés découvrir en même temps que ces femmes. Découvrir grâce aux révélations des femmes de cette famille le secret de Teresa mais aussi le secret de chacune des personnages, leurs espoirs cachés m'a vraiment plu. Les oracles de Teresa est un roman intimiste qui invite à entrer dans l' histoire familiale de femmes et de participer à la transmission.  Qu'il m'a été agréable de ressentir la tendresse et de l'amour entre ces femmes.

Retour à l'accueil