Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue dans mon univers : celui de la lecture. Pas un jour sans livre, que cette lecture soit plaisir ou outil de travail. Partager ce plaisir, aider à l'accès à la lecture est le but de ce blog. Passer un livre, passer des idées, passer l'envie de lire .... " J'aime à croire qu'on lit pour ne plus se sentir aussi seul, pour prendre conscience que quelqu'un est déjà passé par là et a eu les mêmes pensées , les mêmes réactions , quelqu'un qui a affronté les mêmes dilemmes, doutes et regrets que vous. " La symphonie des hasards , Livre 2 Douglas Kennedy

Port franc Manuel Benguigui Mercure de France

Merci Lecteurs.com et les éditions Mercure de France.

Merci Lecteurs.com et les éditions Mercure de France.

                                                                                                       Résumé

Un dimanche matin, Seymour découvre sur son paillasson une enveloppe contenant une offre étrange. Selon des instructions précises dictées par un certain Gordji, mi-marchand d'art mi-escroc cocaïné, il doit se rendre à Genève pour assister à une vente aux enchères et y acquérir trente trois lots, trente-trois inestimables tableaux d'art moderne mis en vente par la famille Wittgenstein. Seymour plonge à corps perdu dans cette mission. Le voilà donc parti pour la Suisse. Enchérissant sans limites, Seymour rafle les oeuvres et laisse l'assistance sans voix. Les toiles entreposées dans le port franc de Genève doivent ensuite être expédiées à New York. Mais le seront-elles vraiment ? Car Seymour est imprévisible, il s'affranchit peu à peu de son commanditaire et semble vouloir le doubler. A quoi joue Seymour, cet anonyme aussi méticuleux qu'effacé qui se retrouve désormais poursuivi par des mafieux, qui séduit des inconnues et détourne des toiles de maîtres ?

 

https://www.facebook.com/100000210210520/videos/4774892389194388/

 

     Ce roman de Manuel Benguigui se lit rapidement; le lecteur tourne avec curiosité les pages pour découvrir, presque en même temps que lui, les choix du personnage, Seymour qui se laisse guider par ses humeurs, ses envies plutôt ses non-envies , peut être son instinct. 

   Embauché pour participer à une vente aux enchères pendant laquelle il doit acheter trente trois tableaux, pour un acheteur mafieux, puis les déposer dans un entrepôt de zone franche, Seymour prend son temps et déroge à l'accord. Il hésite et vaque à ses envies. Il retrouve son ex, Benny..., il rencontre Natacha, une femme avec laquelle débute une amourette. Il hésite entre l'une et l'autre. Il erre de canapé en canapé, puisque c'est ce qu'il préfère, le repos dans le canapé, dans un hôtel ou un autre, dans l'entrepôt de la zone franche...

C'est un personnage mystérieux que Seymour, qui n'a pas d'objectif défini ,qui se laisse porter. Un polar original avec un mafieux, cocaïné, à qui tout réussissait avant la rencontre avec Seymour, des trafics, de l'argent, des armes.  Un polar donc , mais hors normes.

L'écriture déjà simple, sobre, description des faits et gestes de ce personnage, mystérieux à ses propres yeux. Une écriture neutre. Et des évènements qui s'enchaînent : conséquences des actes non réfléchis de Seymour.  

                            C'est une lecture originale, sans prise de tête, à la Seymour. 😉

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article