Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue dans mon univers : celui de la lecture. Pas un jour sans livre, que cette lecture soit plaisir ou outil de travail. Partager ce plaisir, aider à l'accès à la lecture est le but de ce blog. Passer un livre, passer des idées, passer l'envie de lire .... " J'aime à croire qu'on lit pour ne plus se sentir aussi seul, pour prendre conscience que quelqu'un est déjà passé par là et a eu les mêmes pensées , les mêmes réactions , quelqu'un qui a affronté les mêmes dilemmes, doutes et regrets que vous. " La symphonie des hasards , Livre 2 Douglas Kennedy

La Datcha Agnès Martin-Lugand

La Datcha                                Agnès Martin-Lugand

Quatrième de couverture      

Et si le pouvoir d'un lieu était d'écrire votre histoire ?

" L'homme venait de me déposer dans un décor de rêve, dont je n'aurais même pas soupçonné l'existence. L'hôtel en lui-même était imposant, majestueux ; les pierres, les grands volets, les immenses platanes tout autour de la cour, la fontaine couverte de mousse qui lui conférait un aspect féérique. Je ne tiendrais pas deux jours, je n'étais pas à ma place. Devais-je fuir immédiatement, retrouver ma vie d'errance dont je connaissais les codes, où je savais comment survivre, ou bien rester et tenter ma chance dans ce monde inconnu, étranger, mais qui exerçait sur moi une attraction aussi soudaine qu'incontrôlable ? "

                                                   

  Comme d'habitude avec les romans d'Agnès Martin Lugand, j'ai pris beaucoup de plaisir à la lecture. Me plonger dans la Datcha, rencontrer ses propriétaires m'a plu et a été facile tant l'atmosphère de bien-être, d'amour se ressent. On y est bien et comme les personnages ont à du mal à quitter cet endroit.

Les thèmes sont très ressemblants à ceux des autres romans de Agnès Martin Lugand : reconstruction,  bienveillance, amitié , trahison, amour, évolution... et surtout le sentiment et mot à la mode : la résilience.

L'héroïne Hermine qui a souffert se laisse porter par sa rencontre avec les propriétaires de la Datcha qui sont Macha et Jo, des personnages haut-en-couleurs, animés d'amour et de bienveillance pour tous, ayant pourtant vécu l'horreur de la perte d'un enfant. Bref des personnages toujours en demi teinte, tiraillé entre le mal (dont souvent ils ont souffert) et le bien. Hermine elle même est toujours tiraillée entre 2 amours Samuel et Vassily, chacun d'entre eux étant lui même en proie à un choix, à un dilemme.

C'est léger et sympathique à lire. J'ignore comment fait l'auteure pour nous entraîner dans le récit, nous menant d'un événement à un autre, tout en racontant surtout des émotions et de la tendresse. On sait ce qu'on va trouver dans ce roman, on peut deviner la fin, du Arlequin amélioré.  C'est un vrai plaisir coupable et régressif. 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article