Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue dans mon univers : celui de la lecture. Pas un jour sans livre, que cette lecture soit plaisir ou outil de travail. Partager ce plaisir, aider à l'accès à la lecture est le but de ce blog. Passer un livre, passer des idées, passer l'envie de lire .... " J'aime à croire qu'on lit pour ne plus se sentir aussi seul, pour prendre conscience que quelqu'un est déjà passé par là et a eu les mêmes pensées , les mêmes réactions , quelqu'un qui a affronté les mêmes dilemmes, doutes et regrets que vous. " La symphonie des hasards , Livre 2 Douglas Kennedy

Les veuves de Malabar Hill Sujata Massey Editions Charleston

Les veuves de Malabar Hill         Sujata Massey          Editions Charleston

                                                                              4ème de couverture  

Bombay. 1921.
Perveen Mistry travaille dans le cabinet d'avocats de son père, devenant la toute première femme avocate en Inde, un statut qui ne manque pas de faire débat, alors que seuls les hommes sont autorisés à plaider au tribunal...

Mais quand un meurtre est commis dans une riche maison musulmane pratiquant la purdah (séparation stricte des femmes et des hommes) elle est la seule à pouvoir mener l'enquête. Faisal Mukri a été retrouvé poignardé à MAlabar Hill, che son ancien employeur.Omar Farid , un riche marchand, lui même décédé quelques semaines auparavant. Les potentielles témoins du crime sont les trois veuves du riche marchand, vivant recluses dans une partie de la maison interdite aux hommes.  Perveen arrivera-t-elle à comprendre ce qui s'est réellement passé à Malabar Hill ?

Une enquête passionnante, qui nous plonge au coeur de la société indienne du début du XXe siècle et de la place qu'y occupent les femmes.

 

                                                                      500 pages qui se dévorent :

                                                                    -  une écriture agréable et fluide,                                                                       -  un récit passionnant

  Emportée dans l'Inde des années 1920, j'ai vécu une aventure de Perveen, une jeune femme parsie, de bonne famille, jolie et intelligente. Evoluant dans un contexte familial aimant, elle a étudié le droit à Oxford et exerce aux côtés de son père dans le cabinet d'avocats familial.

Une héroïne dans toute sa splendeur à laquelle je me suis attachée. 

Je l'ai suivie dans une aventure juridique dans laquelle elle a fait preuve de loyauté, de conscience professionnelle, mais surtout de courage. Perveen intrépide et pétillante se révèle donc une femme forte, qui va se battre pour les femmes, notamment ces trois veuves (les begums)  recluses dans leur partie de maison, le zenana. 

  Perveen est d'ailleurs directement inspirée d'une femme illustre : la première femme avocate en Inde Cornelia Sorabji ( 1866 - 1954), 1ère femme avocate en Inde, femme parsie cultivée et libre - dont la biographie est d'ailleurs évoquée à la fin de l'ouvrage -.

                                Ce roman se veut donc un roman historique juridique : Perveen va tout mettre en œuvre pour permettre aux veuves de bénéficier de l'argent de leur héritage et de la liberté retrouvée. 

      Ce que j'ai préféré dans ce récit, c'est l'évocation de la vie intime, personnelle de la jeune femme : sa vie amoureuse, sa vie de jeune épouse. Ces passages permettent d'entrer dans la vie, dans les maisons, dans les façons de vivre des femmes et surtout des familles parsies. Le récit de la vie de Perveen dans sa belle famille, de sa relation avec son mari qui se dégrade, et la place de la bru dans la famille, les us et coutumes des familles (parsies - zoroastriennes ) m'ont entrainé dans cette maison, où s'alternent les cours de cuisine, les obligations familiales et une certaine coutume ancestrale : l'enfermement des femmes pendant leurs périodes de règles. 

Tout dans le roman décrit la situation et la condition des femmes en Inde. 

    Dans sa vie personnelle comme professionnelle, Perveen tend ainsi à combattre les droits bafoués des femmes, à leur permettre de vivre à l'égal des hommes. Un combat difficile il y a un siècle - les années 1920- et en Inde, dans un pays où les minorités religieuses restent ancrées sur elles-mêmes. Perveen évolue dans un milieu communautaire parsi dont le lecteur prend connaissance. 

heart   Un lecture passionnante sans temps morts pour cette enquête qui se révèle une lecture intelligente qui nous fait découvrir des mondes multiculturels. 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article