Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue dans mon univers : celui de la lecture. Pas un jour sans livre, que cette lecture soit plaisir ou outil de travail. Partager ce plaisir, aider à l'accès à la lecture est le but de ce blog. Passer un livre, passer des idées, passer l'envie de lire .... " J'aime à croire qu'on lit pour ne plus se sentir aussi seul, pour prendre conscience que quelqu'un est déjà passé par là et a eu les mêmes pensées , les mêmes réactions , quelqu'un qui a affronté les mêmes dilemmes, doutes et regrets que vous. " La symphonie des hasards , Livre 2 Douglas Kennedy

Incarner l'Etat Emilie Blot Editions de la Rémanence

Résumé   #IncarnerlEtat #NetGalleyFrance 

Parachuté au cœur d’une ruralité dont il ignore à peu près tout, Antoine Duplanquier rejoint la prestigieuse administration préfectorale de l’arrondissement d’Ussel, Haute Corrèze. Notre jeune commis va faire sur le tas l’apprentissage du drôle de métier de sous-préfet, où parfois le rocambolesque le dispute à l’absurde.

  laugh  Je ressors de cette lecture hilare des aventures quotidiennes de notre sous-préfet et en même temps soucieuse des vérités cachées qu’il énonce.

On en peut que se sentir proche de ce personnage du quotidien qui arrive en Haute Corrèze, à Ussel, dans sa fonction de sous -préfet, débordant de volonté et de zêle. Prêt à aider les maires et les concitoyens, il est le digne représentant de l’Etat, porteur de la bonne parole.

Mais au fur et à mesure du temps, des rencontres avec les citoyens, « les bouseux » , il raconte son travail, les relations interprofessionnelles préfectorales, et ses missions. Confronté aux desiderata des uns et des autres, il devra réagir à la création d’une serre à tomates « écolo », à une crise syndicale avec les salariés de Pharmacop, l’arrivée et l’accueil au sein de la France profonde des migrants…, confronté aux maires, aux syndicats, à la FNSEA qui finalement font la pluie et le beau temps en France.

"Caressez les élus et les bouseux dans le sens du poil et vous les conduirez comme un seul homme droit à l 'abattoir"

Et on assiste -à ce double langage : l’officiel, celui face citoyen et l’officieux, celui de la préfectorale et de l’Etat,

« A travers ce qu’en novlangue technocratique, on qualifie  d’« opération de revitalisation du centre-bourg » »

- à un double travail au sein de la hiérarchie préfectorale et dans la région : conspiration, chantage, manœuvre…

« La haute administration, affirme-t-il, n’a rien à envier à l’aristocratie d’antant… »

Antoine Duplanquier, ce personnage à priori anti-héros

(la photo de couverture du livre nous présente le personnage, sa posture nous pose le personnage, parachuté au milieu de nulle part, de la diagonale du vide) 

Pourquoi le lire ? parce que c'est drôle et actuel !

Pourquoi le lire ? parce que c'est drôle et actuel !

devient sous nos yeux un homme capable de s’adapter à toutes les situations, capable par l’humour de survivre à la placardisation et d’en tirer profit. Un héros qui dénonce et se moque des faux semblants. L’épisode de la venue et des préparatifs de ce passage obligé du président de la république en terre chiraquienne est parlant.

« Avaler des couleuvres, courber l'échine , cela ne fait-il pas partie du métier...souplesse et loyauté ne sont-elles pas les deux mamelles de la Préfectorale ? »

Il faut le lire car ce roman est drôle et subversif. Et en ce temps d’élections municipales, il est intéressant de s’immerger dans la réalité des arcades de l’Etat.

« « A quoi sert donc un sous-préfet d’arrondissement ? », je peux désormais tranquillement vous répondre :  à rien. »

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article