Avant la longue flamme rouge                Guillaume Sire             Calmann - Lévy

En avant première grâce à

                   #Avantlalongueflammerouge #NetGalleyFrance

 

Résumé

  J'ai fini l'année 2019 avec ce roman d'une authentique horreur. J'entends bien par horreur celle du thème évoqué, du cauchemar qu'a vécu Saravouth, cet enfant qui traverse l'histoire de son pays : le Cambodge, la guerre civile (1969-1975)

Et dire que cette histoire n'en est pas une mais le récit de la vie réelle de ce jeune garçon!                                                                                             "Odysseus'Gambit"

 C'est une fiction historique qui nous ramène à un état transformé en enfer, où oeuvrent les Khmers rouges, les Américains, les Vietnamiens...Certaines scènes me poursuivront longtemps, tant les évocations de ce périple sont puissantes, tant l'ignoble de la guerre suinte de cet ouvrage.

   Non horreur de l'écriture, qui au contraire, malgré ce cauchemar, oscille entre conte et poésie. Une sorte de conte de Perrault moderne qui montre toute la complexité de l'Histoire, la monstruosité des hommes, la condition des humains englués dans la raison d'Etat, ravagés par la violence. 

Saravouth cherche d'ailleurs sa place dans ce monde, son identité entre Peter Pan et Ulysse . Il tente de retrouver son identité, sa famille; c'est une quête universelle, celle des contes et légendes. 

"Il faut trembler pour grandir"  René Char.

C'est le propre de ce roman de mêler contes, légendes et réalité. L'homme n'est que le jouet du destin, de la guerre, comme le rappellent les références à l'Iliade, à l'Odyssée...

Saravouth, ce jeune garçon cultivé, lettré et joueur d'échec se réfugiera lui aussi dans la  fiction, dans un Royaume Intérieur, autre dramaturge de sa propre vie. 

C'est beau, atroce, affreux, c'est une vie au travers du prisme de la littérature. C'est grandiose et terrifiant. 

 

 

Retour à l'accueil