Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue dans mon univers : celui de la lecture. Pas un jour sans livre, que cette lecture soit plaisir ou outil de travail. Partager ce plaisir, aider à l'accès à la lecture est le but de ce blog. Passer un livre, passer des idées, passer l'envie de lire .... " J'aime à croire qu'on lit pour ne plus se sentir aussi seul, pour prendre conscience que quelqu'un est déjà passé par là et a eu les mêmes pensées , les mêmes réactions , quelqu'un qui a affronté les mêmes dilemmes, doutes et regrets que vous. " La symphonie des hasards , Livre 2 Douglas Kennedy

La grande escapade J-P Blondel Avis final

Le récit nous plonge dans la vie d’un quartier, plus précisément un groupe scolaire, autour duquel évoluent et vivent cinq familles : les Goubert, Lorrain, Coudrier,  Lespinasse et Ferrant. La rentrée va apporter, avec son lot de changements, un nouvel enseignant, Charles Florimont, qui arrive avec les innovations pédagogiques de Freinet et va cristalliser les tensions, dans une sorte de scission entre les Modernes et les Anciens, largement majoritaires dans le groupe scolaire. L’histoire se focalise sur la vie cachée du nouveau venu, Charles Florimont, qui n’est pas si nouveau, et de la très rangée Michèle Goubert, directrice de l’école maternelle, et l’intérêt sur eux est orienté par le regard de la très curieuse  Mme Coudrier.

J’ai adoré ce portrait de femme, véritable concierge qui m’a bien fait rire, celle qui vit par procuration et se porte garante de la morale, de la bienséance des autres et du groupe scolaire. On découvre ainsi une critique réaliste de ce milieu social de la classe moyenne, des fonctionnaires, les instituteurs de l’époque, les années 1970.

Les points de vue variés et le style indirect libre offrent des portraits en pointillés, distillés par le ouï-dire, les ragots, on repère les tensions, les inimitiés, les mesquineries dans ce train-train quotidien de groupe scolaire. Le lecteur louvoie entre les histoires des enfants et celles des parents, les premiers étant finalement relégués au second plan. Puis le rythme prend de l’ampleur lors d’un voyage plein de surprises où la folie et la vie rôdent. Succombant à l’atmosphère post soixante-huitard, chaque adulte, les femmes notamment, figé dans une fonction, un statut bien défini, se prend à s’interroger sur sa vie et à revendiquer la liberté, l’émancipation des femmes. Car c’est de ça aussi dont il est question, comprendre ce qu’a apporté Mai 68.  

Les enfants évoluent au milieu de ces changements imperceptibles et grandissent eux aussi. J’ai pris beaucoup de plaisir à la lecture de ce roman bien construit, aux accents passéistes, à la critique moqueuse, et au style alerte.

 

Merci à Lecteurs.com et aux explorateurs de la rentrée pour cette lecture. 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article