Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue dans mon univers : celui de la lecture. Pas un jour sans livre, que cette lecture soit plaisir ou outil de travail. Partager ce plaisir, aider à l'accès à la lecture est le but de ce blog. Passer un livre, passer des idées, passer l'envie de lire .... " J'aime à croire qu'on lit pour ne plus se sentir aussi seul, pour prendre conscience que quelqu'un est déjà passé par là et a eu les mêmes pensées , les mêmes réactions , quelqu'un qui a affronté les mêmes dilemmes, doutes et regrets que vous. " La symphonie des hasards , Livre 2 Douglas Kennedy

L'évangile selon Youri Tobie Nathan / Stock

#L'evangileSelonYouri #NetGalleyFrance

#L'evangileSelonYouri #NetGalleyFrance

      La couverture est un appel, à entrer dans un autre monde. Cette porte vers l'ailleurs…   Le titre interpelle aussi : L'évangile selon … ? Qui ?

Youri ! on ouvre le livre pour le rencontrer, le découvrir. Et cet être mystérieux nous échappe comme il échappe à tous les personnages et surtout au narrateur : Elie pourtant psychiatre. 

Celui-ci travaille en effet dans un centre ethnopsychiatrique où il côtoie l'étrange notamment avec la rencontre de ce jeune étranger roumain Youri. 

Le lecteur erre donc entre réel , fantastique et psychiatrique. Dès le prologue, le narrateur Elie pose les bases de son monde : "les êtres bizarres" " des patients singuliers ""les illuminés" (page 10) bref les êtres habités. 

Dans ce roman entre quotidien et  spirituel ,on doute , on s'interroge : qui est ce Youri ? 

On s'enfonce dans la magie du récit et des mystères et c'est un délice : la langue est poétique, emplie de musique. J'ai d'ailleurs adoré lire et savourer les sortes de conclusions à chaque fin de chapitre, qui résument les idées, les sentiments en jouant avec les mots et les sonorités.  Tout est sons, lumières. 

Les personnages , eux mêmes hauts en couleurs et déjantés, apportent couleurs dans ce monde ( "elle était faite de ces flambées qui fabriquent des histoires; il était de vent , ce souffle dont naissent les esprit."page 19) un peu sombre, aux accents modernes,en pleine crise.  Alors crise politique ? sociétale ?idéologique ? religieuse ?En tout cas ce récit est une véritable quête.

 

C'est un joli roman qui oscille entre Dieu et Diable qui nous emmène tous, personnages, lecteurs, de réalité en rêve vers l'amour et nous rappelle que " il faut prendre garde aux étrangers; parmi eux se cachent des êtres d'exception".

Pour conclure, j'ai été envoûtée par ce conte original plein de charmes, un récit sur les forces primaires et invisibles. J'en suis sortie éblouie comme à la sortie d'un spectacle époustouflant.

                                                         Merci à l'auteur et aux éditions Stock.

                                                                                          

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article