Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue dans mon univers : celui de la lecture. Pas un jour sans livre, que cette lecture soit plaisir ou outil de travail. Partager ce plaisir, aider à l'accès à la lecture est le but de ce blog. Passer un livre, passer des idées, passer l'envie de lire .... " J'aime à croire qu'on lit pour ne plus se sentir aussi seul, pour prendre conscience que quelqu'un est déjà passé par là et a eu les mêmes pensées , les mêmes réactions , quelqu'un qui a affronté les mêmes dilemmes, doutes et regrets que vous. " La symphonie des hasards , Livre 2 Douglas Kennedy

La cantatrice chauve Ionesco Cie Les anonymes tp

    "La première pièce d’Eugène Ionesco, créée en 1950, se résume d’un mot : absurde.

Née de la pratique, par l’auteur, d’une méthode de langue enchaînant les phrases banales et sans lien entre elles, elle met en scène six personnages en quête de sens, mais bien sûr la déconstruction de leur univers, hilarante, en recompose un autre, proche du « vrai » à un point parfois angoissant.

Cet art du décalage et du nonsense poussés à leur extrême, cette dérision surréaliste cousue comme une mince peau sur une très ordinaire folie, ont immédiatement fait de l’œuvre un classique. Et peut-être, d’ailleurs, un modèle d’humour anglais (l’action se déroule à Londres), tant on se croit, parfois, passé de l’autre côté du miroir d’Alice, en compagnie de quelques bouffons évadés de Shakespeare ou Ben Jonson, jouant avec le Murphy de Beckett  la plus étrange des parties d’échecs, celle qui met le théâtre face à lui-même. Inusable, toujours aussi imprévisible, elle est jouée sans interruption au Théâtre de la Huchette depuis 1957, atteignant le nombre record de 18 000 représentations. Inutile de dire qu’on n’y trouve aucune cantatrice, a fortiori chauve. "

 

 Mise en scène : Alain Duclos 

Un moment de rire ! Un spectacle qui réconcilie si besoin était avec la lecture des pièces de théâtre absurdes.

   J'ai apprécié la lecture de l'œuvre de Ionesco . Mais cette représentation théâtrale rehausse le texte , lui donne tout son sens.

Le décor : une salle de sport permet d'égratigner les petites habitudes , les tics de langage et de comportement .

L'introduction du téléphone portable insère le texte dans la réalité cruelle.

Bref une mise en scène revigorante et un texte acide.

Et surtout :

   Je tire mon chapeau à ces comédiens qui pour le coup s'offrent une véritable séance de sport , et dépensent une énergie folle lors de cette représentation d'une heure et demie pour notre plus grand bonheur.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article