Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue dans mon univers : celui de la lecture. Pas un jour sans livre, que cette lecture soit plaisir ou outil de travail. Partager ce plaisir, aider à l'accès à la lecture est le but de ce blog. Passer un livre, passer des idées, passer l'envie de lire .... " J'aime à croire qu'on lit pour ne plus se sentir aussi seul, pour prendre conscience que quelqu'un est déjà passé par là et a eu les mêmes pensées , les mêmes réactions , quelqu'un qui a affronté les mêmes dilemmes, doutes et regrets que vous. " La symphonie des hasards , Livre 2 Douglas Kennedy

Movie Star Saison 1 :Deauville Alex Cartier

Movie Star                 Saison 1 :Deauville            Alex Cartier

" En vérité, ce n'est pas ma came mais j'aime bien le côté âpre de son écriture."

Je pourrais reprendre les propos d'Ophélie, l'héroïne de Movie Star, pour commencer ma critique.

J'ai été à l'instar d'Ophélie déstabilisée par les "scènes crues" et "chaudes" et la référence dès les premières pages à Cinquante nuances de Grey m'a désespérée.

J'ai cependant continué ma lecture emportée par l'écriture dynamique, et libérée du journal intime. (Il est d'ailleurs surprenant de constater que l'auteur du livre est un homme et qu'il est pu à ce point rédiger les journal intime d'une jeune femme.)

D'autant que le récit est plaisant avec des personnages haut en couleur notamment Laure, l'amie libérée voire délurée, drôle et déculpabilisante ! Un vrai renouveau du "carpe diem" !

Je suis finalement tombé dans les filets de ce conte de fée moderne. Le terme n'est pas de trop : l'héroïne est fan depuis des années d'une star, un homme superbe, sur qui elle fantasme son futur. Et le récit appelé Saison 1 : Deauville pose d'ailleurs les conditions (lieu/époque) pour cette rencontre ...et plus si affinités. Un récit qui permet à la jeune femme de se découvrir, de se constituer une identité, d'abord professionnellement mais plus surement sexuellement, presque un roman d'apprentissage donc.

Un texte aux abords donc plus complexes qu'il n'y parait donc :

Certes à l'instar de Cinquante nuances de Grey, il fait découvrir des sentiers inconnus (à l'héroïne et une lecture subversive aux lectrices) :sexualité, échangisme...mais il le fait en se revendiquant d'un ton plus sérieux : le texte , outre son humour, est truffé de références notamment cinématographiques et littéraires (l'héroïne lit La vérité sur l'affaire Harry Québert) qui nous renvoient à un cadre temporel existant.

J'ai d'autant plus apprécié cette description du monde cinématographique puisque l'épisode se situe pendant le festival de Deauville qu'elle est réalisée avec lucidité : le monde du cinéma et ses "stars", et l'envers du décor : le monde des assistants.

Le récit aussi n'est pas totalement chronologique comme on pourrait s'y attendre : le chapitre 1 commence avec une anticipation grâce à laquelle on devine et on comprend à demi mot les évènements et qu'on retrouve dans le déroulement de l'histoire. Une sorte de suspens se crée. un . J'ai cherché longtemps entre le 08 août et le 10 août ce premier baiser annoncé dans le chapitre 1. Peut être ai-je mal lu ou compris. Je me suis interrogé sur la place du premier chapitre dans le déroulement de l'histoire.

Voilà ce qui montre encore la complexité de l' ouvrage qui offre d'autres choses que ce que la New romance ou la Chicklit érotique propose.

Finalement des moments de lecture agréable !

Les tomes 2 et 3 arrivent bientôt ...A suivre donc !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article