Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue dans mon univers : celui de la lecture. Pas un jour sans livre, que cette lecture soit plaisir ou outil de travail. Partager ce plaisir, aider à l'accès à la lecture est le but de ce blog. Passer un livre, passer des idées, passer l'envie de lire .... " J'aime à croire qu'on lit pour ne plus se sentir aussi seul, pour prendre conscience que quelqu'un est déjà passé par là et a eu les mêmes pensées , les mêmes réactions , quelqu'un qui a affronté les mêmes dilemmes, doutes et regrets que vous. " La symphonie des hasards , Livre 2 Douglas Kennedy

La vie est facile, ne t'inquiète pas ! Agnès Martin Lugand

La vie est facile, ne t'inquiète pas  !           Agnès Martin Lugand

La couverture de ce roman interpelle : une photo (de l'auteur ?) d'une femme en noir et blanc. Une présentation romantique et mystérieuse.

Et puis on réalise que ce roman est une suite celle de Les gens heureux lisent et boivent du café.

On retrouve avec plaisir l'héroîne même si ne pas avoir lu le premier roman n'est pas gênant.

L'essentiel est de comprendre que ce personnage féminin est mal dans sa peau, tourmentée du décès de son mari et de sa petite fille.

A partir de là , on va suivre sa reconstruction professionnelle, personnelle et affective.

Une agréable et émouvante lecture : on suit avec grand intérêt la reconstruction de Diane , on apprécie le pouvoir de ce lieu apaisant qu'est Les gens heureux..., lieu de travail qu'elle s'est battue pour construire et l'amitié qui existe. Cette première partie nous emballe.

Puis arrivent des moments plus mouvementés qui nous entraînent vers un pur roman d'amour :

le destin l'a fait rencontré par hasard l'homme pour qui elle a eu un véritable coup de coeur lors d'une escapade en Irlande, et qui l'a aidé à se rassembler les morceaux d'elle épars.


Un joli conte , simple où domine l'amour sous toutes ses formes.

La vie est facile, ne t'inquiète pas  !           Agnès Martin Lugand
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article